MC Minceur
Mon coach minceur & mieux-être à Bordeaux

Dans l’idée de coloniser la planète mars.

Les études menées par la NASA concernant les effets des rayons lumineux sur la croissance des végétaux et la santé des humains ont mis en évidence que la lumière rouge était la plus efficace et pénétrait assez profondément dans l’épiderme humain. Les mécanismes d’action sur les cellules humaines sont assez proches de la photosynthèse, preuve que la cellule animale n’est pas très éloignée de la cellule végétale.

 

Les essais thérapeutiques de luminothérapie se sont montrés efficaces dans le traitement de l’ictère du nouveau né (lumière bleue).

On connaît également la transformation de la provitamine D3 en vitamine D3 sous l’effet des rayons ultra violet. La quantité de vitamine D produite par cette voie peut être tout à fait considérable.

La luminothérapie est très efficace pour le traitement  des ulcères de jambe chez le diabétique et des lésions buccales chez les greffés de moelle.

Il parait donc que ces phénomènes chimiques de cicatrisation sont liés aux effets physiques des rayons.

Nous connaissons l’aspect ondulatoire et l’aspect particulaire de la lumière.

Ces ondes électromagnétiques produisent différents effets en fonction de leur longueur d’onde qui va des ondes radio, très basses, aux rayons X et gama de la radio-activité en passant par les micro-ondes, les infra rouge, et la lumière visible.

Nous comprenons maintenant que les photons très rapides et chargés d’énergie vont interagir avec la structure intime de la matière : atome et molécule mais aussi proton, neutron..

Le mode d’action des photons les plus rapides est celui du transfert d’énergie.
En délivrant leur énergie à des électrons, il les « excite »  et transforme l’état chimique et donc les réactions possibles de molécules entières.

Les photons ayant le plus d’interaction avec les molécules du vivant sont ceux du spectre contenu entre infra rouge et ultra violet autrement dit, pour l’essentiel, du spectre visible.

 

De la lumière diagnostique à la lumière qui traite.

Les photons échangent de l’énergie avec les électrons en permanence .La molécule stimulée renvoie en échange de l’énergie un rayonnement qui lui est propre : effet Raman (prix Nobel 1930).La spectrophotométrie qui est couramment utilisé aujourd’hui permet l’identification des molécules biochimiques .Un société française a mis à la disposition des médecins : l’Oligoscan qui permet l’analyse rapide, à travers la peau, des principales molécules minérales et toxiques.

Dans une publication hongroise de 1966 les scientifiques montrent qu’une source de lumière monochromatique rouge accélère les délais de cicatrisation des plaies. Les recherches en cosmologie montrent un peu plus tard aux USA et en URSS que comme la gravité, les métabolismes diminuent en apesanteur et ceci est vrai pour tous les êtres vivants. C’est ainsi que l’on explique la perte de densité osseuse.

On découvre à la même époque qu’une exposition à des lumières visibles, de faible intensité, réveille les mécanismes cellulaires endormis.

En ce qui concernait les cellules végétales le mécanisme pouvait s’expliquer par l’activation de la photosynthèse mais pour les cellules animales ?

Ce n’est que dans les années 80 que les recherches dans ce domaine reprennent en Russie grâce à Tina Karu et son mari. Elles aboutiront à la découverte au sein de la mitochondrie d’une molécule sensible à la lumière et directement responsable de la respiration cellulaire : les cytochromes.

Ainsi les cellules de l’épiderme, stimulées par une simple lumière rouge, vont accélérer la production de collagène, mais également elles vont produire des molécules 

Anti-inflammatoires et antalgiques : l’article sera publié par la NASA en 2001 on parle alors de la « photobiomodulation » par la lumière rouge.

En France c’est le laboratoire MILTA qui développe cet aspect de la médecine intégrative qui assoie physique quantique et effet sur les molécules du vivant.

 

            Ces quelques données de physiologie fondamentale vont permettre de comprendre le fonctionnement et les résultats de l’exploration par Oligoscan.


Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion