MC Minceur
Mon coach minceur & mieux-être à Bordeaux

 

Bio résonnance et thérapie quantique : les apports de la conquête spatiale pour la préservation de la santé 

 

 

-Physio scan

 

La médecine chinoise base son travail sur l’observation des niveaux d’énergie qui sont responsable de dysfonction d’organe.

 

 

-La recherche d’invariant biologique

 

Cette recherche devient obligatoire dès lors que les paramètres biologiques standard varient de façon importante. C’est le cas en cosmologie car entre le décollage est la mise en orbite des cosmonautes les paramètres habituels (pouls- tension) devienne trop instables.

C’est ainsi que les méridiens d’acupuncture eux restent stables dans ces deux situations. L’acupuncture fut donc inscrite au patrimoine immatériel de l’humanité.

Les points situés sur les méridiens se détectent facilement par des procédés électriques.

Leur intérêt est la détection précoce d’anomalie des fonctions organiques qu’il contrôle.

La régulation des méridiens peut se faire par un travail sur l’environnement et par action ponctuel : acupuncture et phytothérapie. Si les cosmonautes ont eu les plus grandes difficultés à la pratique de l’acupuncture dans l’espace les progrès de l’électronique allaient simplifier les problèmes. 

 

 

-Bio-résonance (de l’acupuncture à la bio-résonnance)

 

Les scientifiques se sont aperçus qu’en bombardant des cobayes d’ondes électromagnétiques de fréquences spécifiques, on obtenait des améliorations dans diverses situations pathologiques. Les fréquences des organes du corps humain émettent entre 1 et 9 hertz. Par interférence on peut en déduire les points d’énergie en surface et en profondeur du corps.

Le système associe un émetteur récepteur dans un casque posé sur la tête, le tout piloté par l’informatique et une électronique capable de générer des signaux identiques à ceux émis pour les mettre en résonance.

Pour faire une acquisition d’information, une plage de fréquence probable est connue pour chaque point.

Un bruit blanc (répartition aléatoire de fréquence de même intensité) est envoyé sur chaque cible.

Sur ce signal enregistré on peut faire des analyses quantitatives et qualitatives (comparé à des signaux d’une base de donnés) 

 

 

-« Analyse non linéaire » du vivant (NLS : non linéaire système)

 

Ce système de mesure et de correction des signaux électromagnétiques du corps utilise des méthodes mathématiques dites « non linéaires » : sans proportionnalité entre la cause et l’effet.

Ce qui est évalué n’a qu’une valeur prédictive statistique. C’est une mesure quantitative (niveau d’énergie) et qualitatif (potentiel d’évolution des structures)

C’est l’informatisation de la « théorie énergétique » chinoise.

L’analyse NLS est en prise avec les rouages les plus profonds de l’organisme : mouvement et niveau énergétique.

 

Indicateur d’évaluation non linéaire : pictogramme 

Les pictogrammes indiquent une échelle graduée d’énergie pour chaque point évalué

On peut scanner les points d’acupuncture mais aussi différents organes. 

On obtient les niveaux des réserves énergétiques, le niveau d’adaptation dont est capable la zone.

Plusieurs niveaux de lecture se complètent

Cette échelle parcourt : les hypo fonctions traumatiques, la régulation optimale, la tension physiologique de travail (stress) et le niveau de compensation. 

Il s’agit d’évaluation énergétique.

 

Les indicateurs d’évaluation non linéaire : les courbes

 

L’évaluation Physioscan est holistique rien ne peut prendre sens hors de sa globalité.

En abscisse les fréquences électromagnétiques. Les profils de courbe aident à détecter quels organes sont perturbés ceci  en amont de la détection biologique (prévention).

A défaut de précision morphologique, il est un point d’appel que l’on devra confirmer ou infirmer.

En ordonné la réponse à la stimulation, trop faible c’est un défaut énergétique trop fort l’inverse.

Le thérapeute bien informé va diriger les forces naturelles vers le rétablissement. (Médecine intégrative)

 

Autres indicateurs d’évaluation non linéaire : la similitude spectrale

 

La courbe obtenue a une composante rouge (catabolisme) qui signale un conflit entre l’organe et le psychisme de la personne. L’analyse de la situation par l’imagerie standard permet d’éliminer un problème organique en cours. En l’absence de problème organique concret le thérapeute pourra tenter une approche fonctionnelle par les médecines douces (phytothérapie, complément nutritionnel) mais également l’appareil permet une intervention directe par des ondes de très faibles énergies NLS (non linéaire système)

Les principes d’interférence permettent la détection et la correction des ondes porteuses.

 

Du bon usage des courbes 

 

La comparaison des courbes obtenues avec des courbes étalons mémorisés dans le logiciel permet de savoir si le problème est de type «  désordre énergétique » et s’il doit être analysé plus en avant. Le résultat de l’analyse « Physioscan »est de type informationnel il ne permet pas un diagnostic organique précis mais il désigne un problème local à analyser.

 

Entropie et traitement informationnel

 

L’entropie exprime le niveau d’organisation d’un organe .Habituellement faible elle est synonyme de bonne santé. De nombreux éléments de la vie moderne peuvent exciter et augmenter ce niveau d’entropie (pollution chimique et électromagnétique, affect psychique, WIFI,) ce qui peut évoluer également vers des pathologies graves infectieuses ou tumorales.

L’appareil physio scan peut restaurer l’harmonie informationnel et l’homéostasie énergétique (nutrition, supplément énergétique hygiène de vie)par une série d’impulsion de ré information.

 

L’acupuncture sans aiguille 

 

La seconde option de traitement se nome « méta thérapie », elle consiste à accorder la zone et les points qui la compose sur une fréquence optimum. L’enregistrement du profil énergétique de la zone à traiter permet de la mettre en résonance en reproduisant son profil d’onde avec des quantités d’énergie infime. 

Cette définition est celle du Dr Kheffeits : »thérapie quantique »D’action très efficace sur les douleurs articulaire qui s’est inscrite par sa chronicité dans la mémoire énergétique (EPI génétique de la médecine occidentale) de la zone. La libération de cette « mémoire traumatique ».La méta-thérapie permet de potentialiser le traitement informationnel pour entrer dans la boucle « matière-énergie-information ».

 

Conclusion

 

Du plus simple vers le plus complexe

La prise en main de cette technologie nécessite plusieurs jours de formation ; nous avons décrit brièvement cet espace de rencontre entre les modes très anciens de traitement de l’humanité et les techniques récentes de l’information.

Un nouveau monde de soins

Le physioscan permet une évaluation de l’état de nos  méridiens (reflets de notre sensibilité bio-pathogène), l’état de nos neurotransmetteurs (reflet de notre situation émotionnel).Le résultats de l’analyse physio-scan dira si les désordres observés sont d’origine énergétique, émotionnelle, ou fonctionnelle. Le physioscan permet de savoir ou se situe le blocage des flux vitaux. Ce travail en amont évitera l’évolution défavorable d’un dysfonctionnement informationnel anodin.

La physique quantique permet déjà une meilleure approche de la conscience et de la connexion entre les humains et son environnement. (the connected universe de Nassim Haramein).Dans ce bain informationnel apparaît une nouvelle compréhension des thérapeutique ancienne.


Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion